Главная страница «Первого сентября»Главная страница газеты «Французский язык»Содержание №13/2008

Mon amie la langue française

Savoir-vivre avec les Français. Que faire ? Que dire ?

(Suite. Voir N°7, 10/2008)

Chercher des renseignements

img1

La manière d’exposer le motif de votre demande dépend :

– du cadre dans lequel se situe l’échange : vous ne vous exprimerez pas de la même manière chez un commerçant ou dans un cocktail ;

– des relations que vous entretenez avec votre interlocuteur : vous ne vous adresserez pas de la même façon à un supérieur et à un ami non seulement parce que vous le connaissez moins bien et que vous ne pouvez pas être aussi direct(e), mais aussi parce que vous voulez lui donner une certaine image de vous ;

– de l’objet de votre demande : demander son chemin dans la rue ou se renseigner sur les qualifications requises pour un poste à pourvoir sont deux demandes de nature bien différente.

S’il est donc impossible de répertorier toutes les formules utilisées, il est néanmoins important de se sensibiliser aux différents registres de langue employés.

La demande peut être très directe :

• Elle s’exprime alors sur le mode impératif.

« Dites-moi à quelle station je dois descendre pour aller à l’Opéra Bastille. »

« Donne-moi les coordonnées de Laurent. »

• En employant le verbe « falloir » (et d’autres expressions équivalentes) ou en utilisant le futur ou le conditionnel, on souligne l’urgence de la demande ou, simplement, on renforce son autorité sur la personne à qui on formule cette demande :

« Il faut que tu me donnes son numéro de téléphone. »

« Il est indispensable que vous me fournissiez ces renseignements. »

« Tu me chercheras l’adresse de ton ami à Brest, d’accord ? »

« Vous voudrez bien me chercher les références de cet article. »

« Vous pourriez me dire s’il y a encore des places disponibles ? »

Tout dépend aussi de l’intonation de la voix...

La demande est neutre :

Elle s’exprime alors sous la forme d’une simple question :

« Vous avez les horaires des trains pour Toulouse ? »

« Est-ce que tu sais où je peux joindre Christian ? »

« Pouvez-vous me dire quand aura lieu le prochain Salon de la photographie ? »

La demande est adoucie :

– par des formules de politesse qui l’introduisent :

« Excusez-moi, madame, où est-ce que je peux trouver un bureau de tabac ? »

« Pardon, monsieur, je cherche le service des cartes de séjour. »

« Excusez-moi de vous déranger mais je voudrais savoir si la réunion de demain est maintenue. »

– par un simple « s’il vous plaît » qui fera toute la différence :

« Pourriez-vous m’aider, s’il vous plaît, à trouver des documents sur l’art roman ? »

« Tu peux m’expliquer comment remplir cet imprimé, s’il te plaît ? »

La demande devient une suggestion :

Mise à la forme négative, la demande devient moins directe : on suggère, on propose :

« Tu ne voudrais pas m’aider à trouver ces informations ? »

« Cela ne t’ennuierait pas de me chercher des renseignements sur ce sujet ? »

« Vous ne sauriez pas où je peux m’adresser pour faire une réclamation ? »

« Vous ne pourriez pas me dire comment me procurer cet article ? »

On peut encore raffiner la demande par des formules plus élaborées :

« Cela ne te dérangerait pas de me fournir toutes les informations sur la question ? »

« Aurais-tu la gentillesse de chercher dans quel journal cet article est paru ? »

« Auriez-vous l’amabilité de m’aider dans ma recherche ? »

img2Cette tournure de phrase peut d’ailleurs être aussi utilisée sur le mode ironique pour souligner que la personne ne vous aide pas beaucoup et l’inciter à faire un effort, ou encore pour insister après plusieurs demandes infructueuses.

Quelques expressions plutôt utilisées dans les demandes écrites :

« Auriez-vous l’amabilité de bien vouloir m’envoyer tous les formulaires nécessaires à la constitution de mon dossier ? »

« Auriez-vous l’obligeance de me fournir tous les éléments nécessaires... ? »

« Je vous remercie par avance de bien vouloir répondre à mes questions. »

« Je vous prie de bien vouloir me transmettre les coordonnées de la personne que je dois contacter. »

Prendre rendez-vous

1. Prendre rendez-vous chez le docteur

Si vous téléphonez, c’est probablement la réceptionniste qui va vous répondre. S’il s’agit d’un cabinet médical regroupant plusieurs docteurs, vous devez spécifier le nom du docteur avec qui vous désirez prendre rendez-vous.

Vous demandez votre rendez-vous :

Vérifiez d’abord que vous êtes au bon numéro, puis faites votre demande.

« Allô, bonjour madame, c’est bien le cabinet du docteur Dossou ? Je voudrais prendre rendez-vous avec le docteur la semaine prochaine si c’est possible. »

• On vous demandera peut-être : « Vous êtes déjà venu(e) ? » pour savoir si vous avez déjà un dossier avec toutes vos « coordonnées » (nom, adresse, numéro de téléphone) au cabinet médical.

• On vous propose alors un rendez-vous :

« Est-ce que le mercredi 10, à 16h, vous conviendrait ? »

« Le docteur ne peut pas vous recevoir avant le vendredi 5 à 18 heures. »

« Quelles sont vos disponibilités ? » (= « Quand êtes-vous libre ? »)

• Vous acceptez :

« C’est parfait. » ou « Très bien. »

Il suffit alors de laisser votre nom.

Vous voulez changer la date de votre rendez-vous :

« Je suis désolé(e). J’avais pris rendez-vous mais... je ne peux pas / Je ne suis pas libre ce jour-là. ... Ce n’est pas possible avant / après... par exemple ? »

Vous voulez changer l’heure :

« Vous n ‘auriez pas un rendez-vous un peu plus tard / un peu plus tôt parce que je travaille jusqu ‘à 18 heures / à partir de 14 heures... ? »

Vous désirez décommander un rendez-vous :

« Je vous téléphone pour décommander le rendez-vous que j’avais avec le docteur Dossou le 5 juillet. Pourriez-vous me fixer un autre rendez-vous, plus tard dans la semaine ? »

Conseil

Ayez la politesse de décommander votre rendez-vous au minimum 48 heures à l’avance.


2. Prendre rendez-vous pour discuter affaires

Selon les circonstances et la position hiérarchique de la personne à qui vous vous adressez, vous pouvez téléphoner directement ou écrire une courte lettre pour solliciter un rendez-vous.

Dans les deux cas, il convient de vous présenter, de rappeler les circonstances de votre dernière rencontre, si vous connaissez déjà cette personne, puis d’exposer clairement le but de votre appel.

Au téléphone :

« Allô, bonjour monsieur. Hans Muller à l’appareil. Je suis attaché commercial au laboratoire X. Nous nous sommes vus au Congrès des Pharmaciens à Nice le mois dernier... [pause]... Vous vous rappelez que nous avions discuté de la possibilité de... [objet du rendez-vous]. Est-ce que nous pourrions nous rencontrer pour... [reformulation plus précise de l’objet du rendez-vous]... ? »

• Vous êtes le demandeur : vous devez donc laisser le choix de la date à votre interlocuteur : « Quelle date vous conviendrait le mieux ? »

• Une fois le rendez-vous fixé, juste avant de finir la conversation, il est préférable de rappeler la date et l’heure pour vous assurer qu’il n’y a pas de malentendu :

« Très bien... nous nous verrons donc le 3 juin à 15 heures. »

« Eh bien, je vous dis à jeudi, 18 heures. »

Autres possibilités

• Vous demandez un rendez-vous :

« Je téléphone pour prendre rendez-vous avec Madame Martin...»

« Pouvez-vous me fixer rendez-vous un jour de cette semaine ?»

« Pourriez-vous m’accorder un rendez-vous dans la semaine du 2 au 9 ? »

(chez le coiffeur) « Est-ce que je pourrais prendre rendez-vous pour une coupe-brushing ? »

• Vous indiquez vos préférences :

« Je préférerais le matin...»

« Est-ce que ce serait possible en début d’après-midi ? »

« Pourriez-vous me recevoir plutôt en fin de matinée ? »

• Vous acceptez :

« Le 4 novembre ? C’est parfait. »

« Mercredi 6 décembre à 6 heures ? C’est très bien. »

• Vous refusez :

« Désolé(e), je serai absent(e) ce jour-là. »

« Je suis pris(e) toute la journée de mardi mais suis libre le reste de la semaine. »

• Vous annulez / vous reportez le rendez-vous :

« Je voudrais annuler le rendez-vous que j’avais pris pour le 14 janvier. Auriez-vous une autre date disponible ? »

« Est-ce que je pourrais reporter mon rendez-vous du 5 mars à la semaine suivante ? »

Par lettre :

On peut suivre le même schéma pour une lettre en adoptant un style plus concis et formel.

img3

Monsieur Hans Muller
5, rue des Orangers
06000 Nice
Monsieur Lenoir 14,
rue des Arts
75015 Paris

Paris, le 20 mai 2008

Monsieur,

Lors du congrès des pharmaciens le mois dernier à Nice auquel j’assistais en tant qu’attaché commercial du laboratoire X, nous avons envisagé la possibilité de... [objet du rendez-vous].

Pourriez-vous m’accorder un rendez-vous à votre convenance afin que nous... [reformulation de l’objet du rendez-vous] ?

Vous pouvez me joindre au 92 22 54 13.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, monsieur, mes salutations distinguées.


3. Prendre rendez-vous avec un(e) ami(e)

Le style que vous adoptez varie évidemment en fonction des relations que vous entretenez avec cet(te) ami(e) : vouvoiement ou tutoiement, ton plus ou moins familier. Dans l’exemple ci-dessous ce sont probablement des amis de longue date et le tutoiement est donc seul utilisé.

Au téléphone :

Adoptez le même schéma que précédemment : présentation, but de l’appel, proposition de date, décision :

« Allô, bonjour Angélique ! Devine qui est à l’appareil ?... Oui ! C’est moi, Stella ! Comment vas-tu ?... Dis, je te téléphone parce que je serai à Paris pendant les vacances de Noël... On pourrait se voir ? Déjeuner ensemble ou aller à une expo... Qu ‘en penses-tu ?... Tu serais libre entre le 22 et le 30 décembre ?... Très bien !... Bon alors, téléphone-moi une semaine avant pour qu ‘on fixe la date exacte, d’accord ?... Je t’embrasse... À bientôt ! »

Par lettre :

Dijon, le 4 novembre 2007

Chère Angélique,
Un tout petit mot pour te demander si nous pourrions nous voir à Paris pendant les vacances de Noël. J’y serai du 22 au 30 décembre.
Crois-tu que tu pourrais te libérer pour passer un moment avec moi ? On pourrait déjeuner ensemble ou voir une exposition ? J’ai beaucoup de choses à te raconter...
Réponds-moi vite ! J’ai hâte d’avoir de tes nouvelles.
Je t’embrasse.
Stella

Variantes

• Vous proposez :

« J’aimerais bien qu‘on se voie la semaine prochaine. C’est possible ? »

« Tu es libre le 5 avril à 16 heures ? »

« On peut se voir, disons... après-demain ?... Ça te va ? / Pourrions-nous nous voir... ?»

• Vous confirmez :

« Alors, à dimanche, à 15 heures devant l’entrée du musée ! »

« On se trouve directement devant le restaurant à midi. D’accord ? »

« OK, ça marche : on se voit demain matin à 10 heures à la sortie du métro. » (familier)

• Vous voulez annuler ou reporter un rendez-vous :

« Excuse-moi, finalement je ne pourrai pas te voir après-demain parce que... [raison]... mais je te rappellerai plus tard pour qu ‘on décide d’un autre jour. / Excusez-moi,... je ne pourrai pas vous voir..., mais je vous rappellerai. »

« On ne pourrait pas se voir jeudi au lieu de mardi parce que... ? »


À vous !

1. Si Stella vouvoyait Angélique,

2. a) Complétez ces dialogues :

img4

A. – Maître Perrot est absent ! C’est à quelle sujet ?

– ...

img5

B. – Non, c’est impossible, je vais déjeuner chez ma mère !

– ...

img6

C. – Le docteur pourrait vous recevoir le 13 ! Cela vous convient-il ?

– ...

img7

D. – Je désirerais vous voir cette semaine pour rediscuter des clauses de notre contrat !

– ...

b) Qui parle à qui ?

(d’après Odile GRAND-CLÉMENT)

(à suivre)

TopList